Gyan : « je serai toujours hanté par le pénalty de la Coupe du Monde »

L’attaquant ghanéen Asamoah Gyan a avoué qu’il vivra toujours dans le cauchemar, le penalty manqué qui a coûté cher à son équipe lors de la Coupe du monde 2010.

L’ancienne star de Sunderland aurait emmené son pays en demi-finale s’il avait marqué un penalty contre l’Uruguay après la main de Luis Suarez dans la surface.

Mais l’homme principal du Ghana a manqué et l’Uruguay a remporté l’affrontement en quarts de finale en Afrique du Sud après prolongations et tirs au but.

« Parfois, les choses se passent dans le jeu et vous êtes confronté à de nombreux hauts et bas, mais c’est quelque chose que vous ne pouvez pas changer », a déclaré l’attaquant de Kayserispor Gyan à FIFA. Il est choisi comme l’un des «Citations de la semaine» de la FIFA.
« J’essaie toujours d’être un homme meilleur et parfois quand je suis seul dans ma chambre, je pense à toutes ces choses. J’aimerais qu’il puisse être rembobiné mais c’est arrivé. Ça va vivre avec moi pour le reste de ma vie. Quelque chose peut encore se reproduire et je peux me racheter ou peut-être que mon fils ou mon neveu va le faire à l’avenir et que vous ne le saurez peut-être jamais. Mais si ça ne se passe pas comme ça alors je vais vivre avec ça pour le reste de ma vie. »

Une victoire pour le Ghana dans ce match aurait emmené les Black Stars en demi-finales, plus loin que n’importe quelle équipe africaine n’a jamais participé à la Coupe du monde.

Source : http://www.afriquesports.net/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *